La perle d’Akoya

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Cultivée dans une huître nommée Martensii de fucata de Pinctada provenant principalement du Japon et de Chine, la perle d’Akoya est la perle la plus utilisée pour faire des colliers car elle est très renommée pour son magnifique lustre. Elle est souvent de couleur blanche ou crème, et on peut y distinguer un reflet de couleur rose, jaune ou vert.

Au Japon, elles sont cultivées en eau froide, proches de Kyushu et des îles Okinawa. En Chine, elles sont principalement cultivées dans la mer Jaune.

Les perles d’Akoya sont devenues les perles les plus cultivées à grande échelle au Japon, puis les chinois ont fini par rattraper la production japonaise. Suite à une forte concurrence entre le Japon et la Chine, les fermiers japonais se sont concentrés sur la culture des perles d’Akoya à partir de 8mm, car en Chine il est extrêmement rare d’en trouver de si grosses. Au Japon, les perles plus petites sont directement importées de Chine puis sont traitées dans leur pays afin d’y déposer la marque “fabriquée au Japon”. Le pays Nippon est d’ailleurs le pays le plus gros importateur de perles d’Akoya inférieures à 8mm.

L’huître d’Akoya est la plus petite huître productrice de perles. On distingue donc des perles allant de 2 à 11mm. Les perles d’Akoya sont de forme ronde et presque-ronde, ce qui les rend idéales pour la conception de bijoux en perles (colliers, bracelets, boucles d’oreilles…).

Le plus haut grade existant au Japon concernant la perle d’Akoya est la qualité Hanadama, signifiant “Perle gemme”. Pour qu’une perle obtienne ce grade, l’épaisseur de la nacre doit être d’un minimum de 0,4mm. Elle est ainsi reconnue de qualité AAA, ce qui signifie que sa surface ne présente aucun défaut à 95 % minimum. On laisse donc 5 % de tolérance car on reconnaît qu’il s’agit avant tout d’un produit naturel. Si chaque critère correspond, la perle devra être examinée au Laboratoire des Sciences de la Perle basé à Tokyo afin d’obtenir une aggrémentation. Sans cette aggrémentation, le label “Hanadama” ne peut pas être appliqué.

La Chine a commencé sa culture de perles d’Akoya il y a longtemps, sans trop avoir de succès. Ce n’est qu’au début des années 1990 que les perliculteurs chinois en perles d’Akoya ont réussi à obtenir la qualité escomptée pour rivaliser avec la production Japonaise. Cependant, les stéréotypes contre la qualité des produits chinois ainsi que tous les facteurs économiques ont décrédibilisé le marché de la perle d’Akoya chinoise et que seules les perles d’Akoya japonaises étaient de haut de gamme. Les perliculteurs de perles d’Akoya ont privilégié la qualité à la quantité depuis, et nous pouvons affirmer maintenant que les perles d’Akoya japonaises et chinoises sont de qualité tout à fait égale. Il est même possible de commander ses perles d’Akoya sur des sites de grossiste en Chine.

En résumé, si vous souhaitez vous procurer des perles d’Akoya de taille inférieure à 8mm, il est préférable de s’adresser aux chinois. La qualité est égale à celle des japonais et le coût est moindre. Pour les diamètres à partir de 8mm, il vaut mieux vous en procurer au Japon car ils sont maîtres du sujet.

Retrouvez Pandahall, le meilleur grossiste bijoux sur Facebook !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »